Ça commence à se noircir au fond, à l'horizon là-bas. Le Boltek montre une grande activité électrique. Il faut être rapide, quitter discrètement le travail. MF annonçait des perturbations, le ciel a l'air de leur donner raison. Je préfère les indépendants, ils bricolent à merveille avec les modèles informatiques.

Un flux bizarre, il part vers la droite. J'ajuste ma trajectoire en fonction des signaux radios. Le front est imposant, la cellule particulièrement active. Ça ne va pas tarder à commencer.

Les agriculteurs ont sorti les canons, ils lancent des fusées dans les entrailles des cumulonimbus. Pas sur que l’ensemencent soit très efficace. Peut-être pour les plus petits, mais contre les multi et les super-cellulaires il n'y a rien à faire.
Un désir ancestral, la modification du temps. Le déluge téléguidé, c’est sûrement ça le futur.

Crac

Un double impact ramifié. Quand je rentre je l’imprime.

J'ai des instruments, du matériel embarqué mais je chasse principalement à vue. Certains collègues plantent des barres en acier inoxydable dans le sol. Ils attirent le coup de foudre dans un panorama prédéterminé. Moi, l'électricité domestiquée ça ne m'inspire pas tellement. Je préfère les rencontres inattendues, ça donne de meilleurs clichés.